Eric LIBERGE - auteur bande dessinée / comics artist / 漫画家

Actuellement : réalisation de "KOBA" Tome 2, aux éditions Les Arènes (2017)
. "Le Suaire", avec Gérard MORDILLAT et Jérôme PRIEUR, 3 tomes, Futuropolis. (2017)

Dernière parution : "le facteur cratophane" - Prologue à Mr mardi-Gras DESCENDRES" chez Dupuis (04/03/16).

Prochaine parution : "Koba, le jeune STALINE" - T2 avec Arnaud DELALANDE & Hubert PROLONGEAU, éditions Les Arènes, Janvier 2017.

Chers amis, écumant nettement moins souvent les librairies et festivals que par le passé, j'ai cependant toujours autant de plaisir à signer vos albums, à la différence près que c'est à la maison. Contactez-moi par mail pour un envoi postal, ou pour toute autre demande de dessin personnalisé.

eliberge.el@gmail.com

dimanche 3 février 2013


Né en 1965, Éric LIBERGE s'investit très tôt dans le dessin par le biais de la bande dessinée.

Mais c'est en 1977, avec la découverte du journal Métal Hurlant et de la science fiction, que s'ouvrent à lui les horizons graphiques qui lui correspondent, et lui permettront de développer ses thèmes de prédilection : l'invisible et l'après-vie.

Ces premiers essais prennent forme alors qu'il à 12 ans, et échafaude sur papier les aventures rocambolesques de petits squelettes dans l'Au-delà, dont les préoccupations reflètent avec une grinçante dérision les questionnements existentiels de leur auteur.

Il faut attendre 1996 et quelques années de pratique de la bande dessinée dans les fanzines pour que naisse enfin « Monsieur Mardi-Gras DESCENDRES », comédie métaphysique sur le Purgatoire, et satyre indirecte de notre existence terrestre. "Bienvenue !", le premier tome d'une série de quatre albums, obtient en 1999 le Prix René Goscinny .

Mais Eric LIBERGE ne se cantonne pas au seul dessin des os. En collaboration avec un scénariste ou en auteur complet, son envie d'éclectisme le pousse a explorer des univers toujours différents : aventures pirates matinées de steampunk, antiquité, révolution française, seconde guerre mondiale, époque contemporaine, biographies (Camille CLAUDEL, Alan TURING...). Une quête constante de renouveau qui lui a permis, entre autres, de signer des albums pour le musée du Louvre et le château de Versailles.

Cette variété d'horizons narratifs s'accompagne d'une recherche de trait à chaque album, afin d'épouser au mieux l'atmosphère du projet abordé.  Aussi ne se fige-t-il pas dans une seule technique graphique, contraignant l'usage monotone des mêmes outils. Tout ce qui trace peut servir a l'encrage de la planche. Du stylo bille au stylo plume, de la plume traditionnelle au pinceau, ces fréquents changements d'outils permettent l'expérimentation sans limites, autant que la découverte de soi. Adepte de la couleur directe, il affectionne l'aquarelle et reste persuadé que l'auteur doit réaliser ses propres couleurs lorsque cela lui est possible. Une continuation logique du trait qu'il a développé en noir et blanc.

En marge de la bande dessinée, Eric LIBERGE produit beaucoup d'illustrations grand format, issues des univers de ses albums, et expose dans les festivals qui l'invitent à dédicacer. En 2009, sa ville natale Enghien-les-Bains lui a consacré une petite rétrospective, "10 ans de chair et d'os". La même année, le musée du Louvre expose quelques planches de son album "Aux Heures Impaires" publié chez Futuropolis dans le cadre d'un événement autour de trois albums BD sur le musée, "Le petit dessein"- exposition qui, après Batia et Angoulême, prendra une envergure internationale en investissant le Musée du manga de Kyoto, et Yokohama, passera par la Serbie, Taïwan, et continuera son périple japonais jusqu'en 2017 en s'installant au Mori Art Museum de Tokyo, pour finir sa course à Kanazawa.

Au printemps 2016, Eric LIBERGE sort un nouveau volume de Mr Mardi-Gras DESCENDRES, intitulé "Le facteur cratophane", et se voit proposer par Futuropolis l'opportunité de travailler avec Gérard MORDILLAT et Jérôme PRIEUR sur "Le Suaire", une série de 3 albums sur cet artefact qu'est le suaire de Turin. Il poursuit en outre sa collaboration avec Arnaud DELALANDE pour 2 albums sur la jeunesse de Staline, "Sosso, le jeune Staline", aux éditions les Arènes.